CULTU(U)R(E)

LE SECTEUR CULTUREL À BRUXELLES / DE CULTURELE SECTOR IN BRUSSEL (FR)

Vendredi/vrijdag 10:00-12:00 au/in La Bellone (rue de Flandre, 46 – 1000 BXL)

FR/ Après le succès de la première édition, le RAB et le BKO organiseront à partir du mois de novembre une nouvelle série de cours sur le secteur culturel à Bruxelles, en partenariat avec la Brussels Academy. L’occasion de mieux comprendre l’histoire des politiques culturelles, l’organisation des institutions politiques, l’évolution du secteur et des différentes disciplines, au-delà des clivages linguistiques et communautaires.

Les cours sont gratuits et sans inscription préalable.
Ils seront principalement donnés en français. Il n’est pas nécessaire de suivre le cycle dans son entièreté : les participants sont libres d’assister à un seul cours s’ils le souhaitent.

NL/ Na het succes van de eerste editie, organiseren BKO/RAB in samenwerking met de Brussels Academy in het najaar van 2015 opnieuw een lessenreeks over de culturele sector in Brussel.  Vijf lessen om te begrijpen hoe de vork in de steel zit: de geschiedenis van de kunstensector, het complexe Brusselse cultuurbeleid en het kunstenlandschap vandaag de dag. Ideaal programma voor wie recent in de Brusselse culturele sector is beginnen te werken of voor wie er als cultuurbezoeker meer over wil weten.

De lessen zijn gratis en zonder inschrijving.
Deze editie zal hoofdzakelijk in het Frans gegeven worden. Het is daarenboven niet nodig om de hele cyclus te volgen: iedereen is vrij om – indien gewenst- slechts aan één of enkele lessen deel te nemen.

  • 13/11 Leçon 1: Politiques culturelles et financement de la culture à Bruxelles (I) – Focus sur la Fédération Wallonie-Bruxelles & la Vlaamse Gemeenschap (Jean-Gilles Lowies & Joris Janssens)

Pour la première session de ce cursus, le vendredi 13 novembre, Jean-Gilles Lowies, chercheur à l’ULB et l’ULG, et Joris Janssens, coordinateur de recherche au Kunstenpunt, dresseront le portrait des politiques culturelles et du financement de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Communauté flamande (Vlaamse Gemeenschap).

Ils articuleront leur présentation autours de trois grands axes :

  1. l’histoire et l’évolution des politiques culturelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Vlaamse Gemeenschap, ainsi que le fonctionnement et l’organisation du soutien financier octroyé par ces instances ;
  2. les liens entre le secteur artistique et socioculturel dans les politiques de chaque communauté
  3. l’importance octroyée au rayonnement international et l’équilibre recherché au niveau local.

Pour terminer, Jean-Gilles Lowies et Joris Janssens nous livreront également une analyse critique de la politique culturelle communautaire en Belgique, de ses approches et de son fonctionnement.

  • 20/11 Leçon 2: Politiques culturelles et financement de la culture à Bruxelles (II) un caléïdoscope. Aperçu des différents pouvoirs subsidiants (Leen De Spiegelaere & Sophie Alexandre)

Dans ce deuxième cours du vendredi 20 novembre 2015, Leen De Spiegelaere et Sophie Alexandre, respectivement coordinatrices du Brussels Kunstenoverleg et du Réseau des Arts à Bruxelles, livreront un aperçu de la diversité, de la richesse, mais également de la complexité de la situation des politiques culturelles à Bruxelles.

Ainsi, elles nous ferons découvrir comment les politiques culturelles issues des différents niveaux de pouvoir prennent effectivement corps à Bruxelles. Car à côté des deux Communautés (abordées lors du cours précédent), les Commissions communautaires (COCOF et VGC), l’État fédéral, la Région et les 19 communes développent une politique liée, de près ou de loin, à la culture et soutiennent le secteur. Sur base de divers projets existants, elles mettront en évidence les avantages et inconvénients de la complexité des politiques culturelles bruxelloise, ainsi que les adaptations mises en place par certains opérateurs.

  • 27/11 Leçon 3 : Histoire du secteur culturel bruxellois – De Bruxelles 2000 à nos jours (Geert Cochez)

Pour le troisième cours de ce cycle, vendredi 27 novembre 2015, Geert Cochez, ancien coordinateur de la Brussels Academy nommé directeur adjoint de la nouvelle agence du tourisme bruxellois en août 2015, présentera l’évolution historique du secteur culturel bruxellois depuis le projet de Bruxelles 2000.

Après nous avoir rappelé la genèse, les objectifs et les conclusions de Bruxelles 2000, Geert Cochez s’attèlera à mettre en évidence les changements survenus à la suite de ce projet. Il mettra ainsi en évidence les liens créés entre un secteur culturel et sa ville et parlera notamment de BRXLBRAVO et de la dynamique lancée par le RAB et le BKO avec la publication de leur Plan culturel pour Bruxelles. Il évoquera enfin les perspectives d’avenir et les défis qui attendent Bruxelles dans les prochaines années.

  • 4/12 Leçon 4 : Le secteur culturel bruxellois aujourd’hui (I) – Les arts plastiques et visuels (Gawan Fagard)

Lors du quatrième cours du vendredi 4 décembre 2015, Gawan Fagard, chercheur et médiateur de l’art, dressera le portrait actuel des arts plastiques et visuels dans le contexte bruxellois.

Gawan Fagard nous présentera l’état de santé de ces disciplines à Bruxelles, leurs rôles et places au sein du secteur, et les défis et opportunités auxquels elles sont aujourd’hui confrontées. L’occasion de comprendre pourquoi le New York Times, en juillet 2015, qualifiait Bruxelles de « vivier artistique » et d’en comprendre la pertinence, mais aussi les limites et surtout les perspectives réjouissantes.

  • 11/12 Leçon 5 : Le secteur culturel bruxellois aujourd’hui (II) – Les arts vivants (Leen De Spiegelaere & Sophie Alexandre)

Pour le cinquième et dernier cours du cycle, vendredi 11 décembre, ce sont à nouveau Leen De Spiegelaere et Sophie Alexandre, coordinatrices du BKO et du RAB, qui prendront la parole pour nous présenter, cette fois-ci, un portrait des arts vivants à Bruxelles.

Mettant en lumière la situation actuelle de ces disciplines, entre tiraillements communautaires, difficultés financières et opulence créative, Leen De Spiegelaere et Sophie Alexandre passeront en revue les différentes disciplines en épinglant quelques opérateurs clés et présenteront les spécificités et les richesses de ce secteur à Bruxelles.

Enfin, elles concluront le cycle en résumant les challenges, positifs et négatifs, auxquels les artistes et opérateurs culturels sont confrontés dans le millefeuille institutionnel qu’est Bruxelles, que ce soit dans leur relation avec les responsables politique ou avec les citoyens.

logobellone

téléchargement

Advertisements